La Tendance, votre webzine dédié à l’actualité financière du Marché des Titres Publics.

Conçu par l’Agence UMOA-Titres, ce magazine web vous assurera la garantie d’une information institutionnelle accessible, régulière, fiable et à jour sur les titres publics émis par adjudication de la zone UEMOA.

Actualités

Qui sommes-nous ?

Dans le cadre de la modernisation des instruments de financement des économies de l’Union, les marchés financiers ont été identifiés par les Autorités de l’Union comme une source de financement du développement à privilégier. Cette décision a consacré le marché financier régional comme l’une des principales sources de financement des besoins croissants des États membres.

Dans cette perspective, en vue de dynamiser le Marché des Titres Publics et de doter les Etats de l’ensemble de l’accompagnement nécessaire, le Conseil des Ministres de l’UMOA, par Décision N°CM/UMOA/006/05/2012, a autorisé le Gouverneur de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à créer une agence régionale d’appui à l’émission et à la gestion des titres publics des États de l’UMOA dénommée « Agence UMOA-Titres ».

Sur la base de cette Décision du Conseil des Ministres, le Gouverneur de la BCEAO a procédé à la création de l’Agence UMOA-Titres (AUT) le 15 mars 2013, sous la forme d’un établissement public international doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. 

L’Agence UMOA-Titres (AUT) a vocation à apporter son concours aux États membres pour mobiliser sur les marchés de capitaux, les ressources nécessaires au financement de leurs politiques de développement économique, à des coûts maîtrisés…

Par ailleurs, l’Agence offre aux Trésors nationaux un service de placement de leurs excédents de trésorerie, sur la base d’instructions expresses et en fonction des conditions du marché.

L’Agence UMOA-Titres a pour missions d’œuvrer activement à l’instauration d’un Marché des Titres Publics de référence au sein de l’Union. 

Ainsi, elle accompagne les Trésors Publics dans :

  • la détermination et la formulation de leurs besoins d’investissement
  • la programmation et la coordination de leurs interventions sur le marché
  • la gestion opérationnelle des émissions des titres publics
  • la promotion des titres publics auprès des investisseurs
  • le renforcement de leurs capacités
  • le placement de leurs excédents de trésoreries

Le magazine

La Tendance est un magazine web conçu par l’Agence UMOA-Titres pour garantir une information institutionnelle accessible, régulière, fiable et à jour sur les titres publics émis par adjudication de la zone UEMOA.
Ce webzine a également pour vocation de mettre à la disposition des acteurs du marché financier régional et des investisseurs dans / hors zone UEMOA, d’un support de référence dédié au Marché des Titres Publics mais également à la dette souveraine.
Le contenu de ce magazine sera essentiellement axé sur l’actualité financière du Marché des Titres Publics, celle du marché de la dette souveraine et des émetteurs de la zone UEMOA.
Sous format A4 et renfermant une dizaine de rubrique, la Tendance sera co-rédigée par les équipes de l’AUT et des journalistes de la zone UEMOA.
La tendance aura pour vocation de :

  • Garantir d’une information institutionnelle accessible, régulière, fiable et à jour sur les titres publics;
  • Structurer un réseau solide basé sur des journalistes de haut niveau
  • D’assurer un niveau de qualité du contenu envisagé;
  • Mettre à la disposition du marché un support de référence dédié aux titres publics.

Editorial

La pandémie liée à la COVID-19 a provoqué l’une des plus importantes récessions mondiales enregistrées depuis des décennies. Bien que le bilan final soit encore incertain, les chiffres provisoires laissent présager des contractions pour la majorité des marchés émergents mais également des économies en développement.

La recrudescence des cas de COVID-19 et l’ensemble des mesures prises pour enrayer la propagation du virus ont eu un fort impact sur l’activité économique des marchés. Les prévisions de croissance pour l’ensemble des régions ont été fortement revues à la baisse. En effet, la COVID-19 a impacté le PIB mondial attendu à -5,2 % en 2020 contre 2,4% en 2019 selon les chiffres de la Banque Mondiale. De fait, de nombreux pays ont limité les dégâts grâce à des programmes de soutien budgétaire et monétaire.

L’Afrique subsaharienne quant à elle, n’a pas été épargnée avec une activité économique qui s’est effondrée au premier semestre de cette année. Elle reste cependant attractive en termes d’investissement et d’opportunités à saisir comparativement à d’autres pays tels que la Chine ou l’Inde. En effet, l’Afrique subsaharienne pourrait mettre à profit ses
ressources naturelles telles que les matières premières, essentielles à la relance de l’économie mondiale.

Concernant la zone UEMOA de façon plus spécifique, l’impact de la COVID-19 sur les économies à travers ses conséquences sanitaires et les mesures adoptées par les gouvernements pour y faire face, le ralentissement de l’activité économique et la dépendance de l’économie de la zone au commerce international constituent des facteurs de vulnérabilités susceptibles de fragiliser les
perspectives de croissance à court et moyen
termes.

Cette situation a amené la BCEAO à prendre des mesures dans le but d’atténuer l’impact de la pandémie sur le système bancaire et le financement de l’activité économique dans l’Union. Tout ceci dans le but de permettre à nos Etats d’être en mesure d’opérer des réajustements budgétaires afin d’atténuer les effets négatifs de la pandémie sur leurs économies respectives et solliciter un financement additionnel pour la prise en charge des besoins supplémentaires occasionnées.

En parlant de financement additionnel, un programme d’émissions de Bons Social COVID-19 initié par la BCEAO et structuré par l’Agence UMOA-Titres a permis aux Etats de l’UEMOA de lever 1172 milliards de FCFA sur le Marché régional des Titres Publics. La participation des acteurs du marché à ce programme a créé une nouvelle donne, venant confirmer des perspectives radieuses à travers des réformes adaptées qui permettront sans nul doute l’approfondissement du marché primaire à travers la naissance de nouveaux produits, mais aussi une dynamisation du marché secondaire des titres publics de l’UEMOA.

C’est fort de ce constat que nous avons trouvé essentiel de revenir plus amplement, dans le second numéro de votre webzine, sur les différentes mesures prises par les émetteurs de la zone pour lutter contre les conséquences liées à la COVID-19. Pour cela, les membres de notre équipe rédactionnelle se sont entretenus notamment avec des spécialistes du marché financier qui ont analysé en profondeur les enjeux et les perspectives des titres publics dans la lutte contre cette pandémie.

Pour le troisième trimestre de l’année 2020, le volume prévisionnel des émissions ressort à 1 390 milliards de FCFA. De plus, le plan de riposte des Etats de la zone UEMOA va connaître la mise en œuvre d’une phase 2 avec la poursuite du programme d’émissions de bons
COVID-19.

A travers le présent numéro, vous y retrouverez vos rubriques habituelles avec des sujets riches et variés. Dans la rubrique Point de vue, le Gouverneur de la BCEAO nous a accordé une interview sur sa vision du Marché des Titres Publics et son évolution ainsi qu’une analyse des mesures prises par la Banque Centrale pour lutter contre les impacts de la pandémie. Dans la rubrique « Faisons connaissance avec… », nous sommes partis à la rencontre du Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) qui a bien voulu revenir avec nous sur son parcours professionnel et sa riche expérience. De son côté, le PDG de l’agence de notation Bloomfield Investment Corporation, a intervenu dans la rubrique Avis d’Expert, sur l’importance de la notation financière régionale des Etats.

Un travail de sensibilisation des acteurs du marché sur les difficultés du Marché des Titres Publics est plus que jamais nécessaire. En posant le postulat de faire de votre webzine LA TENDANCE, une vitrine de contributions des acteurs du marché financier, nous vous proposons une première contribution sous le format d’un article faisant l’analyse de l’opportunité qu’offre le marché de la dette étatique pour les assureurs et en quoi une inclusion plus importante de ce type d’investissement dans leurs allocations d’actifs contribuerait à la fois au financement de l’économie réelle et à doper le rendement de leur produits d’épargne notamment.

Merci de l’accueil chaleureux que vous réserverez à cette deuxième publication.

Bonne lecture !

Précédents numéros

 

La tendance N°01